2017/04 Un nouveau chantier : la démocratie !

Nos sociétés démocratiques sont à un moment charnière de leur histoire. Les principes de la démocratie représentative sont bousculés. On désire participer ! Alors que les citoyens n’ont jamais été aussi éduqués et informés, ils sont de plus en plus rétifs à reconnaître l’autorité d’experts et de responsables. La démocratie consiste à débattre pour rapprocher des points de vue et des intérêts au départ différents afin de définir une politique qui ferait consensus… l’intérêt général au-delà des intérêts particuliers !

La qualité du débat démocratique est essentielle, car c’est lui qui conduit à une intelligence collective, à une compréhension par chacun des difficultés et des besoins d’autrui en vue de s’accorder. Or dans les faits, la démocratie participative permet surtout de faire entendre la diversité des points de vue, elle ne parvient pas toujours à dégager un consensus qui pourrait faire autorité. Le système des primaires avait pour objectif d’unir autour d’un projet commun. Chacun a pu mesurer que cette procédure ne permet pas de rassembler autour de l’intérêt général.

L’objectif du débat démocratique est de dégager un consensus majoritaire autour d’une solution crédible et efficace. Pour cela il est nécessaire qu’une autorité prenne la responsabilité d’arrêter une décision et d’en assurer l’application. Quand le débat ne permet pas de retenir une solution consensuelle, le vote n’est pas forcément le moyen le plus adéquat pour trancher. Il existe des situations où le vote majoritaire peut aboutir à des solutions impraticables ou contraires à des principes de justice et de solidarité. La légitimité des représentants élus est là pour prendre des décisions qui vont dans le sens de l’intérêt général.

Jean-Michel STRUB (avec l’ACI)

Les commentaires sont fermés.